Search This Blog

Loading...

05 July, 2011

LES CAS OCHOA ET CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS. ( SUITE )



       LE CAS DU GÉNERAL ARNALDO  T. OCHOA


                     et chrono des événements.


                      Une brieve biographie .


                                Traduit de l'espagnol par Pedro Martori


Arnaldo T. Ochoa né dans la ville d'Holguin ,province d'Oriente  en 1932 , était issu d'une famille de la classe moyenne . En 1956 il réjoin et participait à la guerre révolutionnaire dans un groupe de guerrillas du feu  Majeur Camilo Cienfuegos et  paticipa de cette manière dans la lutte contre le régime dictatoriel de Fulgencio Batista jusqu'au triomphe de la révolution, le 1er Janvier 1959.
Arnaldo T. ochoa se faissait remarquer  admirablement  par son courage,et rapidement se gagnait la confiance du Majeur  Camilo Cienfuegos, que  lui confiait la cheferie du bataillion suicide de sa colomne militaire pendant la invasion vers la partie Occidentale du pays, vers l'Havane. Fait a remarquer c'est la rivalité personnelle  entre feu Camilo cienfuegos et Raul Castro, pendant  ses  jours de la guerrilla et  la ditte  rivalité avait marque à feu Arnaldo ochoa pour le restant du temps jusqu'à son  éxécution .
Arnaldo Ochoa , était de son vivant un des chefs  les plus importants de la Armée Rebelle, qui par ses efforts  avait contribué à la victoire du régime  de Castro pendant l'invasion à la Playa Giron ou Baie de Cochons en Avril  1961 .


Après sa graduation avec l'honneur d'avoir reussi aà être le meillieur  dans son groupe d'études à l'École Militaire de Matanzas, dirigé par des instructeurs soviétiques, il fut envoyéà la zone d'opérations militaires situé dans le massif des montagnes de L'Escambray dans la province au centre de l'île , région  proche de la ville de Santa Clara. Là un groupe des insurgés anti-Castro , la plupart des paysans ,se battait  dans de conditions  de'inferiorité contre les forces castristes mais reussisaient , malgré tout , a garder en échec les efforts de Castro pour les eliminer. Mais seulement pendant un bout de temps, éventuellement  les forces de Castro finirent pour  écrasser ces braves petit groups de combatants anti-castristes.


AU VENEZUELA :


Plus tard et  pendant la aventure interventioniste de Castro au Venezuela,ou Castro promouvait la lutte des guerrillas, Ochoa était envoyé comme assesseur des groupes dans la guerrilla.


MISSIONS AU CONGO ET AUTRES  PAYS DANS L'AFRIQUE


De septembre de 1967 a novembre de 1969 il assumait la cheferie d'une force expeditionnaire cubaine d'invaron 1,000 hommes et qu'avaient une base au Congo-Brazzaville et s'occupait de préparer et former les groupes de guerrillas de la SWAPO de la Namibie, le FRELIMO de Mozambique et lesguerrilleros sud-africains du CNA (Congrès National Africain) . 


Ochoa ,partait pluts tard vers l'Angola ou il organisa le front de la guerrilla angolaise du MPLA dans la région de Cabinda et par le biais de la Colonne "Camilo Cienfuegos" opérait fréquentement dans la région. Par après il apparais avec les guerrillas dans la Guineé Portuguaise avec lesquelles assumait le rôle d'assesseur et  ou son commandement les guerrillas ont réussi a défaire les troupes portugaises.


Dans cette trajectoire ,il passe encore une fois de plus par les études des cours militaires et fut envoyé à l'Academie Militaire Sovietique "FRUNZE" , ou ses  marques personnelles le font réusir comme le plus 
brillant des étudiants dans l'Histoire de cette Academie, parmi les étudiants autres que soviètiques.


Dès décembre 1970 ,Ochoa assumait le commandement de la Armeé de l'Havane et conjointement avec le Géneral Senen Casas REgueiro participait à la tête d'un groupe d'assesseurs militaires cubains dans l'État majeur du Géneral vietnamine Nguyen Giap.
C'est pourquio le Géneral Giap commentait à la presse cubaine la participation d'Ochoa avec des éloges et admiration pendant ses visites a Cuba.


Entre 1970 et 1972 les assesseurs soviètiques entreprenaient une re-structuration et ré-organisation assez radicale et en profondeur dans les Forces Armées Cubaines, en la transformant dans une puissante et véritable machine de guerre moderne. Pour réaliser ce travail les soviètiques cherchent l'appui et colaborations d'un goupe des militares cubains parmi lesquels figuraient  Arnaldo Ochoa,Senen Casas, Ramon Espinosa, Joaquin Quintas et Abelardo Colomé.


EN 1972 :

Fidel Castro et le géneral Ochoa  font, ensemble,  un long voyage atraveers de plusieurs pays africains et dans l'ancien Bloc des pays socialistes de l'Europe de l'Est. Dans le continent africain ils visitairent le Congo-Brazzaville ,Guinée,Sierra Leone,Tanzania,et Argelia . Après Moscu ,Ochoa retournait a Sierra Leona à la fin de 1972 ou il s'occupa à assambler et ré-organiser une force de 500 hommes ou des troupes d'élite pour les services de Securité du pays pour la garde personnelle du Président Siaka Stevens et  ou il dévint l'assesseur de l'armée du pays.


MOYEN ORIENT 1973.


Pendant la Guerre de Yom Kippur  entre Israel et Egypt plus la Syrie,
l'État Majeur Soviètique demandait àCastro de envoyer à Ochoa au commandement de une Brigade de chars d'assaut et d'artillerie ,que fûrent mis en place dans les hauteurs du Golan. En dirigeant l'artillerie syrienne et renforce avec les chars de assaut cubains et des pilotes nord-koreens ,Ochoa réussisait à freiner pendant trois jours 
l'assaut de la légendaire Prémière Armeé Blindé israelienne, et sur toute l'extension du front El Rafid-Kuneitras, ce que provoquait l'alarme de Moshe Dayan ,Min. de la Guerre d'Israel, qui démandait des soviètiques le rétrait du dispositif de guerre des cubains du conflit.


ANGOLA 
À la fin de 1975 , Ochoa arrivait au Congo-brazzaville  ( ancien congo Belge) et de là il était transferé tout de suite à Luanda, Angola ou il assumait encore  une fois de plus le commandement du front Nord dans le champ de bataille. Là il perçait les lignes ennemies dans un éclair de temps et avance au délà de la frontière avec le Zaire.


Un an après, vers la fn de 1976 et après avoir eté promu au rang de Géneral de Division, mais bien avant le conflict entre la Somalie et l'Éthiopie, Ochoa arriva avec une délégation militaire à Addis Abbeba, Éthiopie, pour faire les arrangements necessaires et  préparer la visite  ulterieurment de Castro dans la Corne d'Afrique. Dépuis l'Éthioppie, géneral Ochoa se deplaça vers le Yemen Sud et après vers la Somalie
ou il passa revue et ÈinspectionaÈ les troupes cubaines stationnés dans ce pays. Mais au même temps il profitait pour jeter un coup d'oeil à son futur ennemi ( les forces somaliennes).


Le Géneral Ochoa accompagnait Castro dans toutes les négociationsentre l'Éthiopie et la Somalie et le Yemen Sud, à la recherche d'un compromis
négotié dans le conflit de l'Ogaden(région en litige).


Mais malgrè tout , les hostilités commencent et la guerre entre l'Éthiopie et la Somalie éclata vers la motié de l'année 1977.
 Ici, à la demande du Maréchal soviètique I. Petrov, Ochoa  prend le commandement opératif en Éthiopîe avec ses 32,000 soldats cubains,6,000
ymenites et 300,000 éthiopes y compris sur tous les 29 géneraux cubains,soviètiques,polonais et bulgares.


LA SUITE DANS UN ENVOI PROCHAIN.


CHRONOLOGIE DU PROCÈS.
LE CAS DU GÉNERAL ARNALDO  T. OCHOA.


Pendant les prémiers mois de la annèe 1989, le continent americain a vu 
tomber  un des ses   plus durs dictateurs, Noriega, dans la république du Panama.
Les raisons de son élimination par les Forces Armées américaines lors de  l' invasion du dit pays étaient dues à son complicité et participation dans le trafique de la drogue en provenence de Colombie. C'était une première au continent : L'arrêt et destitution d'un mandataire et   le leader d'un pays   voisin. Le effet causé par cette intervention  unilaterale  dans  un pays souverain c'était un cas invraisemblable   dans les annals de la Histoire  continentale. 
Mais le message a était passé au reste des pays par le fait même de l'arrêt  et délogement de Hugo Noriega par cette intervention armée des États Unis. Cet évenement c'est peut être la cause indirecte de la  condemne à mort et la disparition  par la  suite des jugements  dans les  
court militaires castristes du Général d' Armée Arnaldo Ochoa en Juillet de 1989. 
Dans le  Cas de  Ochoa et  dont plusiers  autres militaires ont été inculpés de traffique des drogues et corruption et condamnés à mort par fusillement, la chronologie des ces evénements est ce qui suit:
13 Juin 1989: 
Le quotidien "Granma" annonce la déstitution du Vice-President du Committé Éxécutive du Conseil de Ministres et aussi de sa position commeMin. de Transports, M.Diocles Torralba, accussé de  mauvaise conduite.
14 Juin 1989 :
Le Min.des Forces Armées (MINFAR) informait de l'arrestation du Géneral de Division Arnaldo T. Ochoa Sanchez. L'annonce indiquait aussi qu'il été soumis àune investigation sur des faits très graves : pour corruption et manipulation des resources économiques et de malhonnêteté.
Au même temps que Raul Castro qualfié des idiots à tous ceux qui critiquent les desicions et les politiques  officielles et en ajoutant que  tous ceux qui ne sont pas d'accord avec le socialisme cubain pouvaient s'en aller ailleurs, soit  aux États Unis ou la Pologne, ou l'Hongrie.
16 Juin1989 :
Dans un éditoriel du "Granma"  on fait un lien entre le Géneral ochoa et les trafficants internationaux de la drogue.Au même temps que s'annonce l'arrestation des deux des aides de champs d'Ochoa et en plus de celle des douze ( 12)  autres officiers du Ministère de L'Interieur ( DGI et Securité d'État , MININT).
17 Juin 89 : 
Le Géneral Rafael del Pino déclare que le group des militaires avait été arrêté  pour appuyer et vouloir faire des CHANGEMENTS à la Gorbachev dans le pays.
20 Juin 89 :
La chaîne de TV américaine CNN informait que le Ministre de l' Interieur , Jose Abrahmates avait ordoné l'arrestation de  six ( 6) diplômats cubains au Panama dans le temps au Noriega était encore  au pouvoir.
22 Juin 89 :
 Le journal "Granma"  publie un réport sur les rapports  et les liens entre les militaires sous arrestation  et les narco-traffiquants . Dans cet éditoriel ils faisaient aussi alusions à la façon  dont le régime cubain déjouait "l'embargo commercial et économique  des États Unis contre le régime de Castro et tout cela par le bias du Département M.C. sous l'administration du Ministère de L'Interieur .
23 Juin 89 :
CNN annonce que le chef de la Direction Génerale de l'Intelligence ( DGI ) et membre du Committé Central du Parti Communiste Cubain German Barreiro Caramés à été arrêté à l'Havane.
25 Juin 89 :
Début au Tribunal ( Court) d'Honneur Militairele procès contre le Géneral Ochoa.
26 Juin 89 :  
La Court Militaire decide d'enlever à Ochoa toutes ses medailles au mérite et toutes ses condecorations, les titres honnorifiques et solicita son expulsion ,sans honneurs, des Forces Armées , du Parti Communiste et de l'Assambleé Nationale ,pour juger sa conduite comme de l'haute traison à la Patrie.
29 Juin 89 :
A son tour le Ministre de l'Interieur , Jose Abrahamtes  est  limogé de son poste et rémplacé par le Géneral de Corp d'Armeé Abelardo Colomé Ibarra.
30 Juin 89 : 
Les géneraux Ochoa et Diocles Torralba sont expulsés du Parti Comm. Cubain et au même moment débuta le  procès sommaire , devant une Court ( tribunal) Militaire  Speciale, contre les 14  officiers accusés du  " trafifique des drogues et des activités  hostiles contre un état étranger".   Par le même temps, divers personnalités de plusieurs pays  parmi lesquels , le Pape Jean Paul II, intercedent et intervienent en appel pour tenter de sauver les accusés de une mort certaine.
5 Juillet 89 :
Le  Géneral de Brigade et ministre de la Justice, Juan Escalona, qui agissait comme  procureur du  Tribunal Militaire demande la  peine de mort pour ochoa, le Colonel Antonio de la Guardia et cinq autres  officiers . Aussi il exige  et demande des hautes peines  pour les restants accussés dans le procès, lequel est conclu avec les sentences .
7 Juillet 89 : 
La Court Militaire sentence a la peine de mort à Arnaldo Ochoa, àa Antonio de la Guardia, au Majeur Amado Padron, et au capitain Jorge martinez. Les autres inculpées  reçoivent  divers peines de incarcération.
9Juillet 89 : 
La Court Suprème confirmait les peines a mort contre les accusés.
10 Juillet 89 :
Une note laconique indique que les  29 integrants et membres du Conseil d'État se sont nié à
conmuter les peines de mort des  accusés.
12 Juillet 89  :
S'annonce l'éxécution des condamnés.


Traduit de l'espagnol par Pedro Martori




LES CAS  OCHOA  ET CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS.  ( SUITE )
http://kastroasesino.blogspot.com/2009_08_23_archive.html
Ochoa acompagnait à Castro dans toutes les négociations entre l'Éthiopie et la Somalie et le Yemen du Sud, dans la recherche d'un compromis et solution négocié du conflict causé dans les rivalités sur le Ogaden. Mais malgré tout les hostilités commençent et la guerre entre l'Éthiopie et la Somalie éclata vers la moitié de l'année 1977.
À la émande du Maréchal I.Petrov , Ochoa prend le commandement  opératif en Éthiopie, avec 32,000 soldats cubains,6,000 ymenites et 300,000 éthiopes , y compris 29 généraux  cubains, soviétiques,polonais et bulgares.
Sur ce champ de bataille ,Ochoa réalisa une des opérations de guerre de  plus brilliantes de par son stratégie et planification en  plus de sa réussite, elle devint une exemple de la guerre moderne et a faite
l'objet des études dans plusieurs académies de guerre de par tout dans le monde, au tant dans les pays de  l'ancien Bloc de l'Est comme de l'occident.
Le Général Ochoa réussisait , dans un coup surprise à encercler les troupes somaliènnes , en entreprenant une longue marche autour des massifs centrales de la chaîne montagneuse Kara-Marda et prendre par l'arrière-garde avec ses unités blindés transportés par hélicoptères.
En Fevrier et Mars 1978 il emportait un grand succès en brissant le front  ennemi et en perçant ses défenses en profondeur  et de ce fait même appliquer une défaite définitive aux armées de la Somalie.
La popularité d'Ochoa autant pârmi ses troupes que par  son corp des officiers et de même parmi la population cubaine fût déterminante pour sa nomination par Castro pour les condecoration correspondantes, comme È Combatant InternationalisteÈ ,Fondateur de las FAR et héro de la République de Cuba.
La valeur et competence  d'Ochoa pour les soviètiques ne restait ou résidait seulement  sur son talent comme militaire,sinon aussi dans le fait qu'il avait réussi à maîtriser  une force des combattans très éffective à partir des éléments et des soldats des pays sous-developpés  et de les transformer  avec les moyennes d'une technologie militaire de prémier ordre et très avancés , en une  puissante machine de guerre.
Alors  très peu après Ochoa et nommé Vice-ministre de la Défense en substituant le Ministre il avait comme tâches  celles de la préparation combativ de l'Armée et des Écoles Militaires à Cuba. Au même temps il était nomée du récentement crée État Majeur Indépendant pour les Forces Expedionnaires, lequel avait pour fonction celle de diriger et contrçoleer les groupes d'armées cubaines à Angola, Éthiopie, Yemen Sud, Mozambique,Syrie,Laos,Lybie,Afganistan et plus tard Nicaragua.
À la démande des authorités soviètiques ,Ochoa accompagnait , annuellement a Raul Castro lors des négociations pour la co-ordination militaire cubaine-soviètique.
  C'est a cause de ses  fortes liassons et amitié avec   les  haut gradées des Forces Armées Soviétiques  qu'étaient les raisons des rumeurs et critiques, envers lui,   de la part des frères Castro qu'il  devint la cible de ceux ci.
Parmi ses amis les plus proches dans le cercle militaire soviètique ,ont peut dénommer :
Les Maréchaux I.Petrov et Ogarkov  ,les généraux ,Dimiti Andrevich Kruskij, Ivan Nikiforovich Verbistky,Sergei Gueroguevich Krivopliasov,Vladimir N. Konchits,Alexei N. Zaitsev et I Shagrovich.
Pendant le cours de la anée 1981-82 ,Ochoa avait a sa charge la création ,la préparation,la supervision et la logistique pour la Armée Cubaine et aussi pour les bases militaires que devaient être organisés à l 'Île de Granade , dans la époque que Maurice Bishop était au pouvoir .
En 1983  il fût envoyé comme chef des forces cubaines postées au Nicaragua et auu même temps il avait pour tâche celle de organiser et ré-structurer  les nouvelles Forces Armées de Nicaragua ( Sandinistes) .
La-dessus il s'avait acquitait de cette tâche , de telle  manière , qu'il avait imposible  la posibilité d'une victoire militaire par les Contras ( goupe anti-sandiniste) .
D'or en avant  ,le général Ochoa sera présent dans la préparation des offensives annuelles contre l'UNITA de Jonas Savimbi  en Angola.
Alors, dans la campagne de 1985 , de Cazombo , la défaite écrassante contre l'UNITA, se terminait  avec 7,000 prisoniers  tombés aux mains des troupes cubaines.
À la fin de1987 il était envoyé à nouveau en Angola dévant le danger que dfasait risquerla tombé ou défaite ddu MPLA ( forces du governement au pouvoir ). Mais  encore rénforcé des 60,000 soldats cubaines, Ochoa réussisait a arrêter l'offensive des soldats sud-africains qu'appuyaient les troupes de Jonas Savimbi ( UNITA) sur le front de Cuito-Cuanavale et du même coup avancer , avec deux divisions,500 chars d' assaut et une impressionante force aérienne , jusqu'à la frontière avec Namibie éxecutant une opération qu'a surpris tout le monde impliqué dans  la bataille mais  aussi au régime sud Africain en prémier lieu et les pays occidentaux.


Par Pedro Martori


March 1990 .

No comments: